Attitude face au disparu

Les histoires des personnes ayant participé à ou concernées par la réalisation d’un lac de retenue ont-elles aujourd’hui encore une pertinence et une influence ? Sont-elles encore présentes ?

Des parents racontent leurs souvenirs à leurs enfants et petits-enfants, mais au-delà, la transmission orale devient moins certaine et efficace. Les histoires orales retranscrites, les lettres, les photographies et les chansons ne surmontent pas souvent la sélection inévitable qui intervient lors de débarras d’appartements, de déménagements ou d’évacuations de logement et remises d'héritage. Au plus tard après deux générations, la transmission individuelle devient précaire, car les générations suivantes n’ayant généralement plus de liens avec les héritages d’ancêtres non connus personnellement.

Les formes sociales du souvenir tel que les lieux de mémoire - musées, monuments commémoratifs, cimetières, livres, films - ou les coutumes (rituels, fêtes) permettent de se remémorer les changements importants que la construction des lacs de barrage en Suisse engendra au 20e siècle sur les hommes et le paysage. Les films de Karl Saurer sur le Sihlsee (Der Traum vom grossen blauen Wasser. Fragmente und Fundstücke einer Hochtal-Geschichte), de Karin Sudan sur le lac de Gruyère (Histoire d'un lac. À la recherche d'un passé englouti) ou de Gieri Venzin sur l’histoire de Marmorera (Strom für Zürich. Ein Requiem für Marmorera) sont autant de créations participant à la construction d'une mémoire collective. 

Sihlhochtal, 1910. Photographe : Karl Hensler. © Karl Hensler, Einsiedeln (Saurer 2002, p.146)

Sihlsee, 2000. Photographe : Robert Rosenberg. © Robert Rosenberg, Einsiedeln (Saurer 2002, p.147).

Les deux documents précédents tentent de rendre visible le changement d’un paysage sur 90 ans. En partant d’une photographie de 1910 qu’il retouche largement (renforcement de la netteté), Karl Hensler offre un plan d’ensemble de la partie haute de la vallée de la Sihl avant le barrage. Dans la seconde image, datant de 2000, Robert Rosenberg recherche le même point de vue que celui de la photographie de 1910. Le lac a rempli la vallée, les anciennes maisons ont été détruites et d’autres ont été construites. Le changement du paysage devient très visible.

Sihlsee. Un des premiers témoignages visuels d’une nostalgie pour la patrie perdue, peinture réalisée par E. Bachmann en 1940, trois ans après l’inondation de la vallée. © Walter Weber, Einsiedeln (Saurer 2002, p.150).

En 1996, cinquante ans après l’ «émeute d’Andermatt» lié au projet avorté de l’Ursern, le Talmuseum Ursern organise une exposition sur la problématique des barrages et durant une année de nombreuses activités sont organisées autour de la manifestation. En 1982, l’association culturelle d’Einsiedeln, «Chärnehus» organise une exposition consacrée au paysage de la vallée de la Sihl avant son inondation. L’objectif était non seulement de réactiver le souvenir, mais aussi de susciter une réflexion autour du prix à payer pour la réalisation d’exploits techniques, les dommages qu’ils provoquent sur la nature et l’environnement. Dans une «éloge funèbre des paysages engloutis» («Nachruf auf die versunkene Landschaft») est posée la question du futur du lac et de sa planification (Schwenn 2012, p.177).

Résurgence (réelle ou imaginaire) du passé englouti

La révision des murs d’un barrage ou les vidanges totales des lacs de retenues (réalisées généralement tous les 15-20 ans) font parfois resurgir le passé. Ainsi, durant l’hiver 2012-2013, le sol du lac de la Valle di Lei réapparaît pour la première fois et toutes les ruines du paysage d’autrefois – même s’il ne s’agit que de modestes étables ou de quelques pierres de fondations – provoquent l’intérêt et fascinent. L’actuelle zone du lac comprenait quinze alpages.

Reportage photographique à la Valle di Lei, hiver 2012-2013

Valle di Lei, 2012-2013. © Robert Heinz, Avers

Photographie : «Le lac de la Gruyère - il était si bas», 2012. Photographe : Chantal Codourey Piguet. © Chantal Codourey Piguet, Maules (www.notrehistoire.ch).

Un lac de barrage a par nature un niveau variable, il a été créé pour servir d’accumulation. Chaque année, il se vide en partie afin de recevoir l’eau de la fonte des neiges. Il se met donc périodiquement à nu et révèle ses dessous. Par exemple, le niveau du lac de Gruyère varie entre 642 et 677 mètres, soit de 35 mètres, l’équivalent de la hauteur d’un immeuble de six étages.

En 2012, le Lac de Gruyère a atteint un niveau très bas. En 2012, le lac de Gruyère a atteint un niveau très bas. L'auteure de la photographie ci-dessus évoque le décor mystérieux d’avant le lac: «De nombreuses bandes de terre sont revenues à la surface. Se promener parmi ces souches réveille l'imagination et donne une impression étrange de lien avec le passé et de vies englouties. On s'attend à voir apparaître des fantômes endormis depuis plus de 50 ans

Lac de Salanfe, septembre 2014. Les fondations des anciennes maisons sont visibles lorsque le niveau du lac est bas. Photographe: Mathias Montavon. © Mathias Montavon, Genève.

Inspiré du livre Marmorera (2006) de Domink Bernet, le film éponyme de Markus Fischer (2007) imagine une histoire mystérieuse autour du village englouti de Marmorera. Le barrage devient un espace de réalisation pour des histoires mythiques.


De la même manière, la série française Les Revenants (Canal+) explore l'imaginaire et les mystères liés à l'histoire d'un barrage. 35 ans après l'engloutissement d'un village par les eaux suite à l'écroulement d'un barrage, des morts reviennent.

Les Revenants (Canal+)

Sites Internet

Plusieurs passionnés amateurs de l'histoire de leur région ont créé des sites Internet dédiés à l'histoire des barrages et lacs de retenue.

Regard comparatif. Reportage vidéo

En France, la mise en eau du barrage de Serre-Ponçon en 1961 a provoqué la disparition de deux villages. Ce reportage illustre la difficile relation au passé des anciens habitants des villages engloutis.

L Reportage de TF1 «Le village englouti, impossible à oublier», Journal de 13h, 05.05.2011, 2 min 28 s
esense GmbH